Jeux de rôles par Forum Index du Forum
 
 
 
Jeux de rôles par Forum Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[RP] - Bal tragique à Valbalafre
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux de rôles par Forum Index du Forum -> Donjons et dragons 3.5 -> Archives -> Campagne à Valbalafre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mathieu
Floodeur suprême à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2010
Messages: 1 227
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 10:45 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

Mois de Marpenoth - Semaine 3 - Jour 9 - Environ 19h.
La nuit est tombée et la température est froide, aux alentours des dix degrés. Une brise froide vient du sud et des quais.


Dans la ville de Valbalafre des torches sont allumées par endroit et de nombreuses lumières brillent aux fenêtres des bâtiments. Rien, à cette heure là, ne pourrait différencier Valbalafre d'une autre ville des Royaumes. Des gardes sont postés à certains endroits clés de la ville et des gens vont et viennent dans les rues, sortir de chez eux ou entrer dans une taverne. Tous portent des tenues assez chaudes, il faut dire que le vent n'est en rien agréable, il pénètre sous les chemises et fait claquer les capes. Les plus vieux se plaindraient de courbatures et de l'arrivée de la pluie prochainement.

Sur les quais
A une cinquantaine de mètres sur la gauche, un quartier et en face des entrepôts mais les quais étaient devenu calmes. En journée les dockers faisaient le chemin entre les entrepôts et les quais mais à cette heure là et avec la nuit. Les quais étaient calmes. Bien évidemment des gens se tenaient un peu partout par groupe de trois à quatre personnes buvant un bock ou se posant sur des ballots fraîchement déchargés du seul navire à quai. Une odeur de poisson flottant sur l'endroit se mêlant aux embruns et au vent frais. Peu de lumière sur les quais sauf au niveau des entrepôts où les torches tenues par les gardes irisait cet espace. Il faut dire que l'endroit n'était pas le mieux pour arriver dans une ville inconnue. Le seul véritable bruit venant d'un groupe de marin installé autour d'un tonneau et à la lueur d'un objet possiblement magique, semblait jouer à des jeux d'argents.

Stella venait de débarquer et au loin en direction de l'eau, on pouvait voir une légère lueur. Seul reste de son infortune à elle. Mais il faut dire qu'elle ne s'en sortait pas trop mal. Elle aurait pu être à bord d'un navire en flamme à cette heure là. Peu de monde autour d'elle. Les quelques groupes se tenant tranquille dans des coins, elle pouvait apercevoir le groupe de joueurs et se rendre compte d'une caisse de bouteille à leurs pieds, il y avait bien un homme sur les quais d'à coté.
D'un coup d'oeil, elle put se rendre compte qu'une auberge était à sa gauche, elle n'arrivait pas à en détailler le nom. Le vent s'engouffrait fortement sous ses vêtements et le froid n'était pas particulièrement agréable. Il lui fallait prendre une décision, la ville pouvait surement lui proposer de nombreuse chose à découvrir et il n'était pas encore très tard mais si le manque de chaleur était le même sur toute la ville, la balade ne serait peut être pas agréable.

Dapper venait de descendre du bateau, il avait du attendre une bonne heure que les marchandises soient déchargées. Pour une obscure raison, les passagers, au nombre de trois, avaient du attendre. mais aucun ne semblait avoir envie de parler avec qui que ce soit. Les marins travaillant, Dapper c'était retrouvé dans un silence seulement rompu par le vent dans les cordes et les bruits de la mer et de travail des hommes. Mais enfin, tout était fini et il se tenait sur les quais. Le vent froids passant par les interstices de son armures et de ses vêtements. Une femme se tenait à quelques pas de là et, en regardant autour de lui, il put voir que sur sa gauche, il semblait y avoir une auberge alors qu'en face ne s'alignait que des entrpôts. Sur sa droite, à une centaine de mètres, un bâtiment tout en pierre se tenait dos à une muraille, tout semblait à croire qu'il s'agissait de la capitainerie.
La ville, du moins ce que pouvait en voir Dapper, ne semblait pas vraiment lui offrir grand chose. Du moins tant qu'il était sur les quais mais elle lui avait parue grande lorsqu'il l'avait aperçu alors qu'ils étaient encore en train d'accoster. Il trouverait surement son bonheur plus loin.

A la Porte Est
Quand on arrive par la porte est, la première chose que l'on voit est une longue allée grise, entourée d'entrepôt et d'atelier. Les odeurs de cuirs se mélangeant avec celle des teintures pour tissus. Ou encore le sang des abattoirs. Ce quartier, pas forcément le plus agréable quand on arrive à surtout calme et tranquille, en effet, des lumières partout ainsi que des gardes pour protéger les richesses ou stocks des commerçant. Au bout du quartier, un parc se fait apercevoir et le vent arrive du sud, le port n'est pas loin. A l'entrée du dit quartier, un panneau indique qu'il n'y à aucuns lieu de repos ici et qu'il faut se rendre soit vers le port soit au nord vers les ruines pour espérer trouver un endroit ou dormir.

La caravane venait d'arriver et les portes s'étaient ouvertes. Les hommes de garde avaient prévenus qu'ils étaient les derniers à pouvoir rentrer jusqu'au petit matin. Petite caravane qu'accompagnait Vorrag en provenance de Thay. Rapidement le maître de caravane donna l'ordre d'arrêt et rassembla les hommes devant lui. Donnant repos et quartier à ses gardes, la caravane n'avait plus qu'à être déchargé dès qu'un des clients donnerait l'emplacement.
Après avoir fait quelques pas, Vorrag se trouvait maintenant à un embranchement, en se dirigeant au nord, il voyait à une quinzaine de mètres l'auberge précisée sur la panneau, mais le peu de lumière ne lui permettait pas de lire le nom. En face de lui, en direction de l'ouest, un quartier sombre et pour les premières maisons qu'il pouvait voir, un quartier miteux. Derrière lui, en direction de l'est, les entrepôts d'où il venait et au sud, l'odeur de l'iode, le port surement. Il était maintenant libre de ses choix, qu'allait-il pouvoir faire ? Nouveau venu dans une ville, ce n'est jamais une mince affaire.

Les Ruines
Les Ruines, étendue d'environ cent mètres d'anciens bâtiments. Véritable no'man's land ou peu de monde se rend. Peu car les dîtes Ruines entourent une enclave particulière. En effet, un groupe de Thayens ont construit leur enclave à cette endroit avant l'époque de la Grande Peste et ils sont toujours là depuis. Les Ruines sont apparues après l'épisode de la Peste. Les Thayens sont toujours là mais sont de véritables commerçants d'objets magiques.Presque tranquille vis à vis de Thay, ils vivent en harmonie avec les habitants et ne prennent peu ou pas parti lors des "guerres" pour savoir qui dirigerait Valbalafre.

A l'entrée sud de l'Enclave se trouvait un homme en robe rouge. Mickel sortait d'une entrevue avec le dirigeant de l'Enclave, Sire Herdin. Cette entrevue ne s'était pas forcément bien passé. La missive qu'avait porté le mage rouge n'avait pas eu l'effet escompté. En effet, le maître de l'Enclave refusait de faire retourner certains de ses "concitoyens" à Thay comme le demandait la missive. Et sans avoir été maltraité, Mickel se sentait légèrement floué. Etait-ce la réponse négative de l'Enclave, qui avait pourtant de bonnes raisons. Les Thayens étaient là depuis longtemps, ils s'étaient liés aux autochtones et certains avaient leurs familles et enfant ici même, il était donc presque normal que Herdin refuse de les renvoyer. Ou alors Mickel pensait que l'échec de la mission serait un soucis pour lui lorsqu'il retournerait en Thay. Il fallait qu'il fasse le clair par lui même.
Devant lui se trouvait le Quartier limitrophe sud avec une auberge dont le nom que lui avait donné le Thayen n'était pas une invitation. Elle se nommait "Le Repaire". Bon ou mauvais endroit, peut être trop proche de l'enclave. Mais Mickel ne connaissait pas la ville, il lui faudrait peut être en trouver une autre.

La Porte Nord
Quand on arrive par la Porte Nord, on tombe sur une grande allée toute faite de dalles. A droite un bâtiment en ruines qui devait être une tour à une ancienne époque. Sur la gauche, un bâtiment intact, qui pourrait être une bibliothèque. Tout semble en ordre dès que l'on arrive. Avec la nuit, des torches sont allumées à des distances égales, ce qui permet d'éclairer loin et convenablement. Le vent se fait moins sentir dans cet endroit là mais il porte quand même l'odeur de l'iode annonçant une ville non loin de la mer. Mais le froid lui est bien présent. Tout le long de l'allée, des bâtiments d'un ou deux étages portant des marques de combats semblent encore intacts et habités. Au bout de l'allée, on remarque une place avec une fontaine qui semble elle aussi bien éclairées.

Fírimar était en train de traversée cette allée et se dirigeait vers la place de la fontaine, rien qui ne pourrait l'héberger ne semblait se présenter mais il pouvait partir sans aucun soucis sur la droite ou la gauche, là ou des passages semblaient mener vers d'autres quartiers et peut être des endroits où il pourrait trouver un peu de chaleur. Aucun bruit ne dérangeait le calme, personnes ne bougeaient, personnes n'étaient dans les rues. ça pouvait sembler étrange ou alors, ces allées n'étaient en rien les allées les plus festives de la ville.

La place à La Fontaine
La place de la Fontaine est une place carrée avec une belle fontaine ouvragée en son centre. A chacun des points cardinaux des routes pour se rendre aux quatre portes de la ville en traversant divers quartier. A chaque coin, un bâtiment en L semblant être des bâtiments privés mais surtout vides avec leurs fenêtres cassées et portes barricadées. C'est un contraste assez étrange avec la beauté de l'endroit où les dalles sont de marbres et lui bruit de l'eau tinte joliment. Le vent est peu présent car il vient des quais mais le froids se fait étrangement ressentir.

Arakh avait lui aussi passé la Porte Nord mais n'avait pas particulièrement fait attention à ceux qui pouvait bien l'entourer. Il était maintenant arrivée devant une fontaine, belle fontaine mais les bâtiments l'entourant étaient tous barricadés et dans un sale état. Autour de la fontaine à lui nuit tombante, il n'y avait que peu de monde bien qu'en face de lui, de l'autre coté de la fontaine deux enfants semblaient être en train de jouer ou alors devisaient très sérieusement.


Dernière édition par Mathieu le Mar 29 Avr - 18:24 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 28 Avr - 10:45 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sébastien
Personnage Non Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2014
Messages: 8
Localisation: Lille
Masculin

MessagePosté le: Mar 29 Avr - 16:48 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

Perdue dans ce nouveau décor et déboussolée par les récents événements qu’elle venait d’endurer, la jolie guerrière restait optimiste et ne s’avouait pas vaincue pour autant. Elle avait un tel désir de vivre et une telle estime de soi qu’elle ne voulait pas succomber dans le mélodrame et finir ses jours à pleurer avant de finir noyée dans sa tristesse.
De plus elle avait déjà pas mal bourlingué et savait à quoi s’en tenir en arrivant sur un quai.
Elle était restée muette quelques minutes, ou quelques heures, à contempler l’horizon de la mer, voyant la lueur prendre de l’ampleur avant de diminuer à petits feux…
Puis elle avait pris la résolution de continuer son chemin et de commencer une nouvelle vie. Il fallait tourner la page et aller de l’avant. Cela n’allait pas être facile mais au moins il fallait essayer, elle devait être persévérante.
Elle se dit que maintenant elle n’aura plus aucune restriction, elle pourra prendre toutes ses décisions elle-même… même si ses parents lui manqueront indéfiniment.
En foulant le quai de ses pas encore humides de sa traversée, elle remarqua le groupe de marins en train de jouer à des jeux d’argent, jeux qu’elle connaissait forcément ayant vécu de nombreuses années avec des types de ce genre. Elle s’approcha doucement et jeta un œil sur la partie en cours afin d’en découvrir les enjeux. Ses pères lui avaient formellement interdit de jouer à des jeux où son argent pourrait se dilapider comme une anguille sous roche.
Elle tâta dans sa poche les quelques pièces de cuivre qu’elle avait à sa disposition et montra son envie de participer à la prochaine manche.
Le soleil était à peine couché, elle avait le temps, avant de se rendre dans l’auberge sans nom. De plus ainsi elle pourrait connaître la situation dans la ville et cela n’était jamais préjudiciable lorsqu’on arrivait dans un nouveau lieu, un nouveau décor.

Test connaissance pour déterminer le nom du jeu. Folklore ? Histoire ? Mystère ?
Test diplomatie.
Revenir en haut
Jonathan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 4 261
Localisation: Bruxelles
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 00:15 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

*Mikel n'était pas de la meilleure humeur. Après tout, il venait de débarquer, investi d'une mission importante, et on le rembarrait comme un malpropre. Ce Sire Herdin, qui semblait privilégier les habitudes des Vaux aux valeurs et traditions de Thay, paraissait bien soupçonnable... Mais au fond de lui, Mikel savait qu'il n'était pas en position de protester, directement. L'esclavagisme, Mikel avait ça dans le sang. Mais ici, il n'en était pas question. Très vite, le jeune magicien rouge avait compris que bien des pratiques étaient mises de côté, ici, histoire de bien se faire voir du gouvernement local. Un gouvernement... Pffff ! Valbalafre n'était qu'une ruine, il suffisait de regarder les alentours. Pourtant les affaires de l'enclave thayenne étaient florissantes, et on lui avait rapidement expliqué que de nombreux groupuscules se côtoyaient ici. Après tout, on était dans une zone commerçante et frontalière. L'enclave locale était une des plus anciennes enclaves développées par Thay, en raison de sa position stratégique. Sans doute cela expliquait-il le laxisme en vigueur. Les magiciens rouges d'ici avaient pris le pli local. Mikel décida de garder ce commentaire méprisant pour lui, et commença mentalement à écrire une nouvelle missive, en retour à Thay, expliquant l'incompétence du dirigeant actuel de l'enclave.*

*Comme toujours, le magicien rouge marchait d'un pas vif et décidé, sa besace contre son flanc et ses lourdes robes en mouvement. Il avait laissé une partie de ses affaires dans le dortoir qui lui avait été alloué dans l'enclave, mais en vérité, il ne possédait pratiquement rien. Contraint à l'exil, puis à un nouveau changement de pays, Mikel n'avait guère progressé depuis son départ de Thay. Heureusement, il avait acquis une vision nouvelle sur le monde, et sur les objets magiques... Cela lui serait utile, sans nul doute. Participer à la création d'objets magiques serait sans doute attendu de lui, et il pourrait prétendre à un pourcentage. Sire Herdin le mettrait au travail bien assez tôt. Mikel frissonna, son crâne nu exposé au vent. Il rabattit l'épais capuchon de cuir teinté de sa robe.*

— Demain, j'irai explorer cette ville et les opportunités ici. Pour le moment, il me faut un verre de vin chaud... Qu'est-ce que c'est que ce taudis ?

*Guère engagé par l'apparence de l'auberge la plus proche, Mikel se décida cependant à en pousser la porte. Il voulait se retrouver un peu au calme, loin de ses compatriotes, pour réfléchir à son futur dans cette ville inconnue. Et au-dehors, le froid n'aidait pas la concentration.*

[HRP] On dirait dans la description que mon supérieur m'a envoyé à l'auberge. C'est le cas ? De toute façon je vais y prendre un verre sinon. [/HRP]
Revenir en haut
Robin
Terminator de dragons

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2009
Messages: 1 452
Localisation: Hamois / Bruxelles
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 17:06 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

*Cela faisait longtemps que Dapper n'avait plus remis les pieds à Valbalafre. Plus d'une dizaine d'années... Plus depuis le temps des Troubles, pour être précis. Pendant la traversée, il avait été assailli par les souvenirs de sa famille. Lui d'habitude prompt à engager la conversation n'avait pas été bien bavard, ni avec les marins, ni avec les autres passagers.
Sa foi le guidait toujours, ses principes et ses valeurs étaient forts, mais cela faisait longtemps qu'il n'avait songé à sa famille, et le retour à la ville natale ravivait une certaine douleur enfuie, savament mélangée à une profonde chaleur. Drôle de sentiments...*

*En posant pied à terre après ce voyage, il se remémora les souvenirs qu'il avait de cette ville. Et il ne la reconnaissait pas. D'une part il s'agissait de souvenirs d'enfant. Il avait neuf ans quand ils partirent à Tantras. D'autre part, la ville avait changé, inévitablement. En plus de dix ans, il y avait eu beaucoup de changements. Notamment la Peste Chancellante qui fit un carnage il y a plus ou moins deux ans. Puis cette histoire de politique à éclaircir...
Il était revenu après plus de dix ans avec deux raisons en tête. Aider la population, comme partout où il allait, et faire son possible pour la politique de la ville. C'est pourquoi il avait encore une fois quitté Tantras, seul cette fois, et non plus en tant qu'accompagnateur.*

*Mais il fallut revenir à la réalité. Il avait débarqué, et malgré le vent froid engourdissant, il était resté immobile un petit instant. Puis il remarqua l'autre passagère qui se dirigea vers un groupe de marins bruyants. Saisissant ses affaires qu'il avait momentanément posées, il se dirigea vers le semblant de rassemblement, d'un pas calme et de son air bienveillant qu'il adoptait toujours. Le soir tombait, mais il était curieux et voulait se réimprégner de l'âme de cette ville, alors autant commencer de suite, même si un groupe de joueurs sur les quais le soir n'était pas vraiment représentatif.*




J'essaierai de finir ma fiche ce soir et donc de la poster, mais si t'as besoin de valeurs pour compétences ou autre hésite pas à me demander par mp ou skype Mat'
Revenir en haut
Erwan
Troll docteur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 1 536
Localisation: Normandie
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 23:58 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

*Vorrag était fourbi et n'aspirait qu'à trouver une bonne choppe. Ce n'était pas dû aux journées de marche qu'il venait de faire mais l'ennui qu'il avait eu durant les derniers jours du voyage qui s'étaient, malheureusement, déroulés sans l'once d'une attaque. De plus, en entrant dans la ville, il avait du remonter son foulard sur la demande d'un garde à l'entrée qui pretextait que cela indisposerai les citoyens. Le demi orque avait accepté sans faire d'histoire tout en haussant les épaules. Pour lui, seul les faibles pouvaient se sentir indisposés en le regardant en face. Une fois que son employeur l'eut payé, il le salua et s'en alla loin de cette caravane de l'ennui. Il n'était pas près de refaire un voyage avec eux de sitôt! Une fois loin, il s'adressa à son cheval qu'il tenait par la longe.*

—Je vais enfin pouvoir m'envoyer que'ques godets et noyer ct'ennui! L'seul truc bien c'tait quand ces gars en armure nous ont sauté Dssus. Allez Canasson! On va t'trouver un toit et moi d'quoi boire et manger!

*C'est ainsi qu'accompagné de son fidèle Canasson, il arpentait les rues de Valbalafre en quête d'une bonne auberge. Par chance, il n'eut pas à faire beaucoup de marche avant de tomber sur une enseigne indiquant que l'établissement tant convoité. Il se dirigea vers celle-ci en espérant qu'il s'agissait plus d'un bouge qu'une de ces auberges raffinées qu'il avait visité durant son voyage. Les gérants étaient moins regardant sur l'apparence de leur clientèle et ça l'arrangeait. Par contre, s'il n'y avait pas d'écurie ici il chercherai ailleurs. C'est pas que Canasson était précieux pour lui, mais il lui était utile pour le moment. Le laisser dehors signifiait le donner au premier gars qui passait et voulait nu cheval. Et Vorrag n'était pas un modèle de charité, ça non.*


Dernière édition par Erwan le Ven 2 Mai - 13:20 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Franck
Absent

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 222
Localisation: Crabtree-Québec-Canada
Masculin

MessagePosté le: Jeu 1 Mai - 18:51 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

*Voulant se trouver une place ou ce reposer, Firimar avança dans l'allée vers la fontaine ou il apercevait de loin quelque personne.*

Il doit bien y avoir quelqu'un dans ce groupe qui doit connaître cette ville.

*Prenant attention à ne pas sortir de l'éclairage des torches, il avança avec précaution en prenant le temps d'étudier tout les bâtiments qui racontait une histoire de bataille récente.*

Étrange comme ville, les gardes à l’entrée ne m’ont que regardé d'un air dédaigneux, ça change de l'habituel taxe d'entrée.

*Firimar avait plutôt l'accoutrement d'un mendiant, il était donc habitué de ce faire accueillir dans les villes par la pointe d'une lance, rare sont les villes qui espère augmenter leur population de quêteux. La façon la plus simple qu'il avait découvert pour régler ce problème était de payer son entré, une pièce d'or par garde, cela réglais le problème la plus part du temps. *

*Il interpella la première personne qu'il réussit à atteindre.*

—Monseigneur, vous est-il possible de m'indiquer adresse d'une auberge?

[HRP] Au cas ou la première personne soit Arakh, je suis un elfe Wink Fiche de perso viendra assez vite [/HRP]

[HRP] Edit: Bon vue que j'ai raté mon jet de renseignement pour lire l'intro c'est à Mathieu à déterminer si je suis arrivé après la conversation avec le enfants[/HRP]


Dernière édition par Franck le Jeu 1 Mai - 19:22 (2014); édité 3 fois
Revenir en haut
Stéphane
Absent

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2014
Messages: 8
Localisation: Bois-d'Arcy
Masculin

MessagePosté le: Jeu 1 Mai - 18:55 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

* Un bruit régulier de sabot martèle les pavés, une silhouette émerge de la pénombre... *

- Quel froid glacial ! Quel idée saugrenue que suivre la direction du Nord... Il ne faut pas être très malin pour continuer une route qui m'attire de plus en plus d'ennuis...

* Arakh a pénétré dans cette étrange cité par la porte Nord, laissant derrière lui, sans un regard, la grande rue qui portent encore les marques d'affrontement récents. De Valbalafre, le jeune guerrier ne connaissait que peu de choses, mais ce n'était pas non plus par hasard qu'il avait poursuivit sa route jusqu'ici. Une fois parvenue dans les Vaux, toutes les histoires qu'il avait entendu l'avait convaincu de pousser jusqu'à cette cité dévastée par les luttes politiques *

- Un bled pourri où personne n'est capable de prendre le pouvoir... C'est une bonne occasion pour repartir de zéro... J'aurais l'embarras du choix pour trouver un employeur...

* Arakh tira sur le mors, son cheval s'arrêta subitement *

- Tiens, pour une fois que cette canailles m'obéit... Il doit en avoir plein les pattes...

* L'humain venu du Shaar sauta habilement à bas de sa monture, il avait chevauché avec hâte ces dernières semaines. Ils étaient fourbus et méritaient enfin un peu de repos. Après avoir tapoté les flancs de sa bête, il lui murmura :

- " Allez, t'inquiète pas ma poule, d'ici peu tu pourras te reposer. Je ne te promets pas un toit et de la paille fraîche pour ce soir... Je suis complètement à sec, j'ai à peine de quoi me loger ! Mais tu ne m'en voudras pas, hein ?! Tu te décideras quand même à être un bon canasson ? "

* Les derniers événements ne lui avait pas laissé le temps de s'occuper correctement de sa dernière acquisition, généralement, il savait y faire avec les bêtes, mais celle çi semblait particulièrement têtu... Qu'importe, il avait bien l'intention de s'installer quelques temps içi, dés lors il remédierait rapidement à ce problème... *

A coup de pied dans le cul si ça s'avère nécessaire

* Arakh jeta un coup d'oeil aux alentours, les bâtiments entourant la place étaient dévastés et semblaient abandonnées... En face de lui une fontaine remarquablement bien ouvragée... Derrière, deux enfants discutaient...

Ils ne semblaient pas l'avoir remarqué. Le guerrier s'avança et contourna la fontaine au centre de la place, apparaissant nettement dans la lumière qu'elle dégageait, il s'adressa aux deux garnements .

- " Hé les mioches, vous savez où je peux trouver une auberge qui ne coûte pas bonbon ?!! "
Revenir en haut
Mathieu
Floodeur suprême à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2010
Messages: 1 227
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 19:38 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

Mois de Marpenoth - Semaine 3 - Jour 9 - Environ 19h.
La nuit est tombée et la température est froide, aux alentours des dix degrés. Une brise froide vient du sud et des quais.


********** ********** ********** **********


********** La Place à la Fontaine **********

Arakh fut surpris quand les deux gamins se retournèrent, il n'avait surement pas bien regardé mais il s'agissait d'Halfelin, les deux vêtus d'une tenue de cuir et une dague aux côtés. Ils se turent et le regardèrent de haut en bas. Puis l'un des deux, celui avec un camail sur la tête le regarda et lui annonça d'une voix fluette.
- "Tu prends à gauche, t'arrive dans le Marais, t'en aura une ou deux. Après tout dépend s'tu veux une t'verne ou une auberge. Mais t'aura tout ça dans l'coin. T'suffira de prendre la direction des quais s'tu veux le s'cond choix. C'pas cher mais t'mange pas forcém'nt bien."

Et sur ceux, il reprit sa conversation avec son compère. Les deux hommes s'éloignaient de l'humain mais aussi de l'elfe qu'ils venaient d'apercevoir ou d'entendre. L'elfe, quand à lui n'avait rien perdu de l'échange. En effet, la voix du hin portait suffisamment loin dans ce silence presque mortuaire. Firimar tout comme Arakh n'avait plus qu'a prendre la destination proposée.

********** Les Quais **********

Étrangement, les deux voyageurs arrivant par deux routes différentes avaient eu la même idée et ils se dirigeaient tranquillement vers le groupe. Quand Stella, arrivée la première, vit le gobelet et les huit dès sur la table, elle comprit vite le principe du jeu, un des marins secouait le gobelet et les autres devaient deviner combien de dés de la même valeur se trouvait sous le godet. Jeu simple et facilement modulable selon le nombre de dès, de gobelets et de joueurs. La les hommes étaient quatre mais seulement trois étaient en train de jouer, le quatrième se tenait dans un coin, assis sur un ballot de coton surement. Il regardait les joueurs d'un air calme. Les joueurs regardèrent la jeune femme qui posait quelques pièces sur le tonneaux, ce geste (international) fut vite compris et les marins lui laissèrent une place ainsi que l'honneur d'annoncer la première mise.

Dapper suivant de peu mais n'eut pas le temps de participer à cette échange silencieux qui a régulièrement court entre les voyageurs et les marins. Par contre, il sentit le regard de l'homme assis dans un coin sur lui. Et il eut plus le temps de regarder cet homme à son tour. Tunique à manche courte laissant apparaître des bras musclés de dockers et des tatouages un peu partout. L'homme semblait les collectionner. Ses bras, ses mains et ses doigts en étaient couvert. Dapper ne voyait pas suffisamment loin pour vérifier le cou de l'homme, mais certainement qu'il en avait aussi. Les dès roulèrent dans le gobelet qui fut sèchement retourné contre le baril, attendant les annonces des joueurs.

********** Le Repaire **********

Mickel arriva devant une porte fermée et sale, les quelques fenêtre entourant l'entrée étaient du même acabit. Adossé aux Ruines, les mêmes qui ont du servir à réparer cet établissement. Derrière lui, un raffut se fit entendre, un demi orc tirant son cheval derrière lui était en train d'arriver. Les deux personnes se retrouvèrent devant la bâtisse d'un étage.

Vorrag venant d'arrivé ne pris pas garde au voyageur se trouvant de lui et poussa la porte du bâtiment après avoir attaché sa bestiole à un anneaux. La porte ouverte, Mickel et Vorrag purent voir une salle grasse, de l'alcool au sol et dans les vapeurs. Une fumée grise s'échappant des trois cheminées de la pièces. Une odeur de graillon prenait la gorge à la première inspiration mais au moins, il faisait chaud dans la pièce. Dans un coin, au pied d'une des cheminées, trois hommes étaient déjà dans un sommeil profond, le reste de la pièce étaient des tabourets et des tables, quelques barils servaient de table eux aussi et en face des voyageurs, un comptoir. Deux hommes faisaient le service mais un des deux semblaient surtout s'occuper de la bouffe cuisant dans une des cheminées. Une femme rousse et forte se tenait derrière le comptoir.

A une des tables, Mickel se rendit compte qu'un des hommes qu'il avait croisé à l'enclave se tenait là, sirotant ce qui pouvait ressembler à une bière.
Revenir en haut
Jonathan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 4 261
Localisation: Bruxelles
Masculin

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 20:12 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

*Mikel n'était jamais du genre à rester planter là. Sans donner l'impression d'hésiter un tantinet, il se déplaça vers une des tables, et faillit s'emplâtrer sur la massive stature du demi-orque.*

— C'est quoi cette puanteur ici ? Il ne savent pas nettoyer leur table de laboratoire ? Enfin, leur cuisine ? Oulà ! L'animal.

*Un cours instant, il contempla le demi-orque. Une belle bête, qui lui faisait amèrement regretter la présence d'un quelconque protecteur thayen. Le mage rouge se savait capable de se défendre et de réduire l'auberge en cendres, mais sans pas avant qu'une telle montagne de muscles ne lui enfonce la tête dans un mur. Heureusement, Mikel avait appris, en tant qu'Invocateur, à commander mais aussi à amadouer. Il n'eut pas beaucoup le temps de réfléchir, cependant:*

— Enfin au chaud, pas vrai ? *grommela t-il en Orque sans trop faire porter sa voix* Quel foutu temps dehors... Allez, je vais rejoindre un ami là-bas...

*Détail amusant, la langue orque, que Mikel avait apprise et qui était relativement simple, n'avait pas la sophistication ou les mêmes centres d'intérêt que les langages plus civilisés. Mikel voulait désigner l'homme qu'il connaissait, de vue sans le reconnaître, mais n'avait guère de moyen de le désigner. A défaut de pouvoir le désigner comme un confrère, un camarade ou une connaissance, il dut se résoudre, en Orque, à l'appeler "allié" car il n'était ni son "frère" ni son "ennemi", et qu'en réalité, il ne connaissait pas grand-chose de son rang ou de son importance. Néanmoins, se présenter comme influent était toujours avantageux, et le mage rouge coupa court. L'équivalent de "Allez" en orque frôlait l'incitation à l'action violente, aussi Mikel n'insista guère sur ce mot. Terminer sa phrase par bonne soirée était bien urbain en langue Mulhorandi, mais équivalait à un cri de guerre du genre "Boire et manger !" dans la langue gutturale des orques. Finalement, il se contenta de saluer le demi-orque d'un mouvement de tête et de lui passer devant.*

*Passant au Mulhorandi, la langue ancienne et précise de son pays natal et de la plupart des enclaves, le jeune homme alla s'asseoir près de l'homme qu'il venait de désigner, et fit semblant de se plaindre avec une moue de complaisance, mais toute la distance respectueuse qui convenait entre deux magiciens qui se respectent:*

— Pas moyen d'avoir un vin thayen par ici, j'imagine... Vous venez souvent ici ?

[HRP] J'pars du principe que c'est un magicien de l'enclave, sans quoi je me montre moins gentil dans ma façon de parler ^^ [/HRP]


Dernière édition par Jonathan le Jeu 8 Mai - 14:40 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Erwan
Troll docteur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 1 536
Localisation: Normandie
Masculin

MessagePosté le: Mer 7 Mai - 11:47 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

*Après avoir bousculé, gentiment, l'homme qui se tenait devant la porte de l'auberge, le demi orque put apprécier le doux fumet d'un repas chaud. Cette odeur de graillon ne faisait qu'aiguiser son appétit contrairement à l'homme à côté de lui qui plissait le nez de dégout. L'établissement n'était pas assez huppé pour sa petite personne pensa le demi orque. *

Non mais elle fiche quoi ici c'te brindille?

*Ne voyant pas l'intérêt de discuter avec un gringalet pareil, le demi orque se contenta de lui lancer un un regard mauvais par dessus le foulard qui lui dissimulait le bas du visage. Apparemment, cela eut de l'effet car l'homme essaya de balbutier un truc en orque avec un accent prononcé qui ressemblait fortement à celui de ses derniers employeurs. La remarque le fit sourire d'ailleurs. Il était rare qu'une personne lui parle de choses aussi futiles dans une telle situation et dans cette langue en plus. Quand l'homme s'en alla rejoindre celui qu'il appelait son "allié", il lui répondit en commun et d'une voix bien claire :*

—Toi...T'es un marrant! Je s'rai au chaud qu'ce soir dans les bras d'une donzelle.

*Tout en rigolant il se dirigea vers le comptoir. C'est pas tout mais il avait faim et il ne comptait pas attendre des lustres. Il s'adressa donc à la tenancière de l'établissement avec tact... comme à son habitude.*

—Holà aubergiste, qu'esquy'à grailler c'soir? Y m'faut une chambre pour c'te nuit aussi.
Revenir en haut
Sébastien
Personnage Non Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2014
Messages: 8
Localisation: Lille
Masculin

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 18:57 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

*Le jeu de gobelets n’était effectivement pas inconnu pour la guerrière. Elle y avait joué à de nombreuses reprises avec ses pères et s’était même souvent énervée contre son manque de chance. Mais cette fois-ci les circonstances étaient différentes, elle n’avait personne sur le dos pour lui souffler ou l’influencer dans sa réponse et surtout, personne pour tricher en changeant les dés.
Elle regarda les joueurs et leur dit :*

- Je pense qu’il y aura au moins quatre dés de la même valeur. *Avec un sourire.* Et je suis certaine que le chiffre deux va sortir !

*Puis elle dévisagea le nouveau venu et s’attarda quelques instants sur l’homme assis à l’écart. Elle ne le perdrait des yeux, tant que les dés ne seraient pas dévoilés. Elle voulait être certaine qu’aucune magie ne viendrait compromettre ses chances d’emporter la mise.
D’un air désinvolte elle lança en le regardant :*

- Et quelles sont les nouvelles de la ville ? Je viens d’arriver et j’aimerais en connaître davantage sur ces lieux. On dit que la peste a fait des ravages récemment… Que font les hauts dirigeants pour endiguer cette épidémie ? Et d’ailleurs qui gère cette ville ?

*Elle savait plus ou moins que cet endroit vivait étroitement dans l’anarchie mais elle tenait à connaître le camp dans lequel il valait mieux se placer.*

Test Diplomatie


Dernière édition par Sébastien le Dim 11 Mai - 19:15 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Stéphane
Absent

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2014
Messages: 8
Localisation: Bois-d'Arcy
Masculin

MessagePosté le: Dim 11 Mai - 01:54 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

* Arakh s'était mépris quand à la nature des deux garnements. Hin, plutôt qu'humain, ces deux derniers lui firent néanmoins la réponse escomptée. Nullement affecté par son erreur, le guerrier des terres sauvages peu adepte de la politesse, ne manqua pas de les remercier. *

- " Sympa les moucherons dans le coin! J'vais opter pour les quais, si j'ai l'occasion, je vous revaudrai ça ! "

* Peut être dérangé par les manières abrupts de l'humain, les deux Halfelins finirent par s'éloigner. Tenant toujours son cheval par la bride, glacé par la température en cette heure tardive, Arakh n'avait pas l'intention de minauder davantage dans les alentours... *

Ce ne sera peut être pas si dégueulasse que ça... Puis de toute façon, c'est tout ce que j'peux me payer pour le moment.... J'vais poser mon cul au chaud, avaler leur bouillie, trouver une piaule... Et demain, j'serai frais et dispo pour trouver un boulot peinard histoire de me refaire un peu... Putin, qu'est ce qui caille içi !!!!

* Le guerrier s'apprêtait à se mettre en route lorsqu'on l'interpella. Se retournant brusquement, il vit approcher, ce qui à première vue ressemblait à un mendiant *

- " Ouste Mendigot, c'est pas le moment de venir me taper quelques pièces, je suis à sec ! La prochaine .... "

* Sa phrase s'interrompit tout aussi brusquement qu'il l'avait commencé... L'homme finalement parvenu dans l'halo lumineux de la fontaine n'était pas ce qu'il paraissait être. Son visage émacié, ses oreilles taillés en pointe... Ca avait tout l'air d'être un foutu elfe! *

Bordel, j'ai de la merde dans les yeux moi ! Il serait temps que je prenne un bain, trois mois sans me laver ça commence à faire beaucoup... Bon d'un autre côté, il est quand même accoutré comme un gueux...

- " Hummm... T'es pas là pour me taxer ? Avec tes manières de bourgeoise coincée... j'aurais pu éviter de me planter, j'suis pas en forme en ce moment "

* Arakh prît alors la voix de l'homme avant de s'esclaffer*

— "Monseigneur, vous est-il possible de m'indiquer adresse d'une auberge? "

* Retrouvant son sérieux, le guerrier continua de son timbre naturel et rocailleux *

- " Ecoute l'ami, je viens d'arriver en ville moi aussi, et tu as peut être entendu les moucherons... Y a quelques tavernes et auberges par là "

* D'un geste de la tête, il indiqua à l'elfe la direction citée par les deux halfelins *

- " Mais vu ton état, t'es dans la misère comme moi, alors on va oublier les bonnes manières et on va se payer un coup dans un boui-boui sur les quais. Qu'est ce t'en dis ? "
Revenir en haut
Robin
Terminator de dragons

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2009
Messages: 1 452
Localisation: Hamois / Bruxelles
Masculin

MessagePosté le: Mar 13 Mai - 14:08 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

*Dapper en s'approchant avait pu confirmer qu'il s'agissait bien d'un jeu d'argent utilisant des dés. D'autres que lui en sa position auraient été beaucoup moins tolérant. Dans la plupart des églises des cultes bons, les jeux d'argent était vu comme une dépravation. Et Dapper au fond partageait ce point de vue. D'autant plus que souvent les gens d'argent était orchestrés par des organisations qui ne visaient qu'à appauvrir les joueurs pour s'enrichir elles-mêmes. Mais sa tolérance prenait source dans le fait que ce n'était pas toujours le cas. Parfois, les gens ne voulaient que s'amuser, avec un enjeu pour pimenter la chose, mais sans perversion et sans abus. Dapper tolérait ce genre de jeux là. Et sans information, il supposait que c'était cela et non le contraire. Après tout il avait déjà fort à faire en général, à chacun sa mission. Toujours est-il qu'il ne voyait pas nécessairement d'un mauvais oeil que quelques personnes jouent autour d'un tonneau.*

*Plusieurs petits groupes se trouvaient encore sur le quai en cette heure tardive, mais Dapper avait été attiré par le plus bruyant. Aussi une autre personne venait de se joindre à eux, et le coté social du paladin le poussait parfois instinctivement vers ce qui pouvait ressembler à des rassemblement. Il regarda les différentes personnes présentes en s'approchant, ne put que s'attarder sur l'homme multiplement tatoué et son air intriguant, et la première phrase qu'il entendit distinctement fut celle de la nouvelle arrivante concernant la ville, et non le jeu. Il rebondit alors.*

— Le bonsoir. Si je puis me permettre, les nouvelles m'intéressent aussi, beaucoup... Par ailleurs, pouvez-vous me dire si le temple de Torm n'est pas trop loin d'ici ?

*Dapper ne se cachait pas en tant que suivant du Dieu Juste, autant dans ses dires que dans son apparence. Il ne se souvenait plus exactement de la localisation exacte du temple de Torm, même s'il se souvenait vaguement que le quartier des temples et des marchés se trouvait au nord, et que lui était au sud. Et puis, il cherchait à engager la conversation, tout en hésitant entre aller dans une auberge proche ou bien traverser la ville. La première option était la plus facile, alors que la deuxième lui permettrait de prendre contact avec son église locale plus rapidement. Mais le manque de gouvernement stable rendait les rues peu sures la nuit, et traverser la ville prendrait certainement du temps. Il se déciderait durant la conversation...*

Sur la première minute de conversation mon personnage fait un jet de diplomatie pour influencer l'attitude des pnj envers lui, en annonçant au départ qu'il est un suivant de Torm. C'est quelque chose qu'il fera de manière générale, avec pour but d'influencer l'opinion général de la population envers Torm.
http://www.regles-donjons-dragons.com/Page245.html#Topic68
http://www.gemmaline.com/competence-diplomatie.htm
Je mets les lien au cas où, si tu veux.
Revenir en haut
Franck
Absent

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 222
Localisation: Crabtree-Québec-Canada
Masculin

MessagePosté le: Mar 13 Mai - 19:09 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

— Écoute l'ami, je viens d'arriver en ville moi aussi, et tu as peut être entendu les moucherons... Y a quelques tavernes et auberges par là

Quel manque de politesse, justement ce que je recherche.

— Mais vu ton état, t'es dans la misère comme moi, alors on va oublier les bonnes manières et on va se payer un coup dans un boui-boui sur les quais. Qu'est ce t'en dis ?

* Firimar, donna une tape sur l'épaule du gaillard en regardant dans la direction proposé par les nabots. *

—Très bien mais je paye la première bière.

*Sortant une petite bourse contenant une partie de ses avoir Firimar essaya de démontrer qu'il n'était pas ce qu'il paraissait.*

—D’où venez vous comme cela pour arrivé à une heure si tardive?

* Continuant son chemin dans les chemins de Valbalafre, il s'assura avec quelque regard discret que les nabots n'avait pris la décision de les suivre. Cette ville semblait être la capital des voleur de base étage voulant ce faire un nom, et il comptait bien en sortir sans y perdre un sous. *
Revenir en haut
Mathieu
Floodeur suprême à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2010
Messages: 1 227
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 22:45 (2014)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre Répondre en citant

Mois de Marpenoth - Semaine 3 - Jour 9 - Environ 19h.
La nuit est tombée et la température est froide, aux alentours des dix degrés. Une brise froide vient du sud et des quais.


********** ********** ********** **********


********** Les Quais **********


Lorsque le paladin finit par rejoindre le groupe et posa sa question, le silence se fit ressentir et les hommes autour du tonneau se tournèrent vers le dernier homme, celui assis sur un ballot de coton. Il se redressa et s'étira tel un félin. Dapper le voyait dans la pénombre tandis que Stella gardait un oeil sur les dès.
- "Le temple de Torm. Il est à l'autre bout de la ville. Tu va devoir la traverser presque entière pour le trouver et à cette heure là. Je le conseille à personne." Il fouilla ses poches et sorti une sorte de cigarette qu'il alluma à la torche non loin du tonneau.

L'homme qui faisait rouler les dès, les laissa tomber sur le tonneau. Trois six, deux quatre, un deux et deux trois. Stella n'avait pas eu tout les résultats de juste et vis les quelques pièces qu'elle avait posées sur le tonneau s'enfuir dans les mains du lanceur tandis que l'homme au cigare repris la parole, la voix était douce et il roulait les airs.
- "Pour ce qui est des nouvelles de la ville. Elle ne sont pas bonnes. Je ne sais pas tout ici mais je sais que les Corbeaux veulent contrôler la ville mais que beaucoup de groupuscule essaient de les empêcher. Particulièrement les gars de La Forge. Mais j'vous conseille de faire attention quand vous parlez de tout ça aux gens. Une dague peut rapidement sortir."

Il jeta un dernier regard aux voyageurs avant de rappeler ses hommes et de les faire se diriger vers un bateau à quai.


********** La Place à la Fontaine **********


Les deux hommes venaient de se rencontrer et déjà ils décidaient de trouver une taverne ensemble et ils prirent la direction indiquée par les deux halfelins. Celle des Marais. Le nom n'avait rien d'engageant mais ils purent rapidement comprendre pourquoi. Certaines zones du quartier étaient pleines de boues et on sentait l'odeur de la mer pas loin. Ils comprirent rapidement que ce quartier devait avoir été construit sur un marais qui avait été mal asséché à l'époque.

Les deux hommes avancèrent dans un silence seulement entrecoupé par les raclements des sabots du canasson d'Arahk. Et ils arrivèrent à destination, une taverne se tenait devant eux. Au dessus de la porte, un panneau sobre nommant le bâtiment de pierre grise : "Le Croquemitaine". Rien de très original mais rien de très engageant non plus. A travers une des fenêtres sales de l'établissement, ils purent voir des lumières et quelques tables rondes. Sur la porte, un écriteau avertissait que l'endroit ne permettait pas de dormir.

********** Le Repaire **********


Dans la taverne, le demi orque et le mage n'avait guère pris le temps d'échanger que quelques mots et chacun avait pris sa route. L'un vers une table, l'autre vers le comptoir.
Et en arrivant à la table, Mickel compris qu'il avait fait une petite erreur, l'homme n'était pas un mage de l'enclave mais un des hommes du chambellans. Il s'occupait de gérer tous les artisans. Il devait s'agir d'un ancien esclave car il portait encore des tatouages vieilli sur les poignet et la base du cou. L'homme leva la tête à la question et proposa à Mickel de s'asseoir
- "Le seul vin Thayen qu'il y ait ici est devant moi. Servez vous Mage. " L'homme était humble et le respect était dans son ton mais on sentait quand même qu'il était un affranchi car il se permettait de regarder Mickel dans les yeux. Il reprit a voix basse : "Souvent ? Bien heureusement non mais je dois récupérer quelques choses ici et le ramener à l'enclave. J'attends juste quelqu'un qui peux m'informer dessus."

Au niveau du comptoir, le demi orque hurla presque et une douzaine d'yeux se tournèrent dans sa direction. L'aubergiste le regarda d'un air blasé. Comme par habitude de ce genre de client.
- "La chambre c'est possible, payable en avance. Et pour le repas, c'est un ragoût d'anguille. Si tu veux de quoi te baigner c'est faisable aussi de même que de quoi manger demain matin. Le tout pour une pièce d'or. Mais je te préviens, c'est pas de la plume pour ton matelas."
Il avait parlé en continuant à travailler dans un coin du comptoir.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:45 (2017)    Sujet du message: [RP] - Bal tragique à Valbalafre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux de rôles par Forum Index du Forum -> Donjons et dragons 3.5 -> Archives -> Campagne à Valbalafre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com