Jeux de rôles par Forum Index du Forum
 
 
 
Jeux de rôles par Forum Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

01: Tous les égouts sont dans la nature

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux de rôles par Forum Index du Forum -> Donjons et dragons 3.5 -> Archives -> Campagne du rêveuuh bleu
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nils
Roi des elfes barbares

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2009
Messages: 954
Localisation: Hamois
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Déc - 01:48 (2012)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

5 Eleinte 1372, 6h du matin, dans une vaste salle souterraine.

*C'est une journée sans histoire qui commence pour les membres de la principale guilde des voleurs du quartier du Marteau. Dans la grande salle souterraine, lieu de rassemblement de la guilde, les chefs d'équipes gèrent les tire-laine, les mendiants, escrocs, et autres voleurs de tout poils, leur donnant les instructions de la journée tandis que les rares assassins et cambrioleurs reviennent de leurs exactions nocturnes. Tous se préparent pour leur journée a venir: les mendiants se griment, mettent leur cache-oeils,..., les happe-bourses se délient les doigts et les charlatans répètent mentalement leurs boniments.

Au milieu de cette masse compacte, où pourtant personne ne se heurte, quatre brigands se voient approcher par leur chef d'équipe respectif, leur disant d'attendre d'autres instructions à une table, dans un coin. Jafar, Fyrlana, Derek et Samnel se regardent, mi-interrogatifs, mi-méfiants: être écarté du groupe si tôt est rarement bon signe.
Un peu plus tard, quand la salle n'est plus parcourue que par quelques individus, une halfeline s'approche d'eux, la démarche silencieuse et souple. Tous reconnaissent Cyrrollee, bras droit d'Urbar, et, bien que petite même pour une femme de sa race, les quatre personnes savent qu'elle n'est pas à négliger, le contenu des fioles qu'elle porte ostensiblement à la ceinture ayant tué au moins autant de gens que le marteau du chef de la guilde. Arrivée à leur hauteur, elle s'adresse à eux d'une voix ferme et sans réplique*

— Urbar veut vous parler. Suivez moi.

*Et le petit groupe parcourt quelques mètres, passe un porte, deux carrefours et se retrouve devant le bureau d'Urbar, gardé par deux demi orcs au faciès aussi engageant que les lames qu'ils brandissent puis rengainent à la vue de Cyrollee. L'halfeline ouvre la porte, laisse passer les quatre voleurs puis rentre dans la pièce*

— Bien ! * lache une voix grave et gutturale qui ne laisse aucun doute sur l'identité de l'orateur. Et sur ce court laps de temps, l'halfeline à disparu du champ de vision des pauvres voleurs qui, à ce moment précis, n'en mène pas large.* Si je vous ai fait venir ici, ce n'est pas pour vous réprimander, mais pour vous confier une petite mission.
Vous connaissez la bande de Jabil yn Nasser Al Khawarizmi, qui régnait sur le crime de ce sabban avant que je n'arrive. Vous savez que je ne l'ai pas complètement démantelée mais juste affaiblie et infiltrée, tout comme les gangs de Tyrbos et Sjul. Ils s'occupent du crime en sous traitance, en somme. Ainsi, chaque mois, il nous reversaient une part non négligeable de leurs bénéfices et je ne mettais pas trop le nez dans leurs affaires. Seulement, je n'ai toujours pas reçu le paiement de Jabil du mois passé. Et mes taupes ne m'envoient plus de rapports depuis une dizaine. Cet idiot n'est pas assez équipé pour se soulever, mais il apparait qu'il essaye quoi qu'il en soit. J'ai donc besoin d'éclaireurs pour aller évaluer les potentiels dangers auxquels je dois m'attendre en cas de conflits ouverts. Et, pour faire court, ces éclaireurs, ce sera vous. Des questions ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Déc - 01:48 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Erwan
Troll docteur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 1 536
Localisation: Normandie
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Déc - 14:16 (2012)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

*Fyrlana était un peu fatiguée, il faut dire qu'elle n'avait pas beaucoup dormi cette nuit. Mais elle gardait le sourire car elle ne regrettait pas la soirée de la veille...enfin la nuit si on considère que la soirée s'était terminée quelques petites heures avant l'aube. En habituée des vols à la tire et autres méfaits réalisés en pleine journée, la roublarde faisait ses étirements journaliers avant d'aller accomplir son devoir envers la guilde. Elle trouvait cela un peu monotone mais elle savait qu'elle devait passer par là si elle voulait un jour monter dans la hiérarchie et se voir attribuer des tâches avec une meilleure récompense.

C'est pendant qu'elle vérifiait si tout son matériel était bien en place qu'elle fut interpellée par son supérieur.*

Et merde, je vais encore me faire gueuler dessus...On n'a pourtant pas fait trop de grabuge, j'en suis certaine...C'est encore le tavernier qui s'est plaint...la prochaine fois je lui laisserai même pas les pièces de bronze! Voilà ce qui arrive quand t'es trop gentille ma vieille.

*En s'installant à la table que lui avait indiquée son chef, elle vit que d'autres avaient été appelés. Ce n'était peut-être pas à cause de l'évènement d'hier soir...peut-être qu'elle allait avoir une promotion! Enfin! Pour en avoir le coeur net, elle s'adressa aux autres "mis à pieds" :*

—Qu'est-ce que vous avez fait vous pour vous trouver là?

—...

*Le temps passa et la main droite - un bras n'est pas très féminin - du chef de guilde leur demanda de les suivre. La roublarde tressaillit car lorsque le grand patron voulait voir quelqu'un il n'y avait que deux choix possibles. Et généralement, on se sentait toujours placé dans le second cas, celui où des genoux brisés étaient une bénédiction... Fyrlana suivit Cyrrollee sans broncher. Dans cette situation, désobéir n'était pas une option... surtout face à la hiérarchie.

Arrivant dans le bureau du chef, elle vit qu'il ne les regardait pas d'un air plus mauvais que d'habitude. Une chance de s'en sortir vivante se dit-elle. Puis le chef leur expliqua la raison de leur présence ici. Bien sûr, cela ne ravissait pas trop la jeune voleuse d'aller espionner dans un endroit où tous les précédents informateurs n'avaient pas donné signe de vie depuis un moment... Elle préféra donc poser les questions qui lui trottaient dans la tête plutôt que de se retrouver six pieds sous terre plus tard.*

—J'ai bien quelques questions... Il n'y aura que nous comme éclaireurs? Vous voulez qu'on les infiltre ou juste qu'on les observe? Ils ont des mages chez eux? On a le droit de tuer si besoin?
Revenir en haut
Jonathan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 4 261
Localisation: Bruxelles
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Déc - 18:26 (2012)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

*Jafar était un humain de petite taille, totalement quelconque, si ce n'était par la vivacité de ses yeux et ses mains. Avec sa petite barbichette, son visage anguleux et peu soigné, et ses pauvres vêtements, il avait juste l'air d'un artisan de basse extraction. Et c'était exactement ce qu'il souhaitait, ces derniers temps. Dans la pièce de la guilde, nombreux étaient ceux qui rentraient dans cette catégorie, sciemment ou non. Cependant, il savait avoir quelque chose de plus que tous ces tire-laines plus ou moins bavards: l'intelligence d'un génie.*

*Le roublard n'était pas réellement vieux, même s'il approchait de la trentaine et que son apparence la lui faisait dépasser. Dans la pièce, il était plus vieux que les tire-laines mais plus jeune que les mendiants. Il était aussi vif, silencieux et habile de ses mains que la plupart des protagonistes. Mais il avait une chose que peu possédaient: la compréhension de la magie. Depuis plusieurs années, Jafar avait découvert son affinité avec l'Art, et même si les circonstances exactes demeuraient connues de lui seul, ou presque, les membres de la guilde savaient qu'il avait quelque pouvoir magique. Il avait à n'en pas douter d'autres tours, qui justifiaient son ego démesuré, mais n'en parlait pas. Jafar était plutôt avare de paroles.*

*Malgré sa faible carrure, il transportait sur lui une charge conséquente sous son large manteau d'artisan: son sac à dos, dont il ne se séparait jamais, un arc et un carquois, mais aussi une bandoulière bien chargée: des dards, un kukri bien aiguisé, des outils en tout genre, et même un trieur de parchemins. Parfois il se retrouvait forcé à passer du temps avec d'autres membre de la guilde, et ils avaient pu le voir concentré sur un morceau de peau de bête pendant des heures, essayant de déchiffrer les écritures incompréhensibles à sa surface. Quand il se disait magicien, il ne bluffait pas, ou alors il y consacrait beaucoup de temps. En général, il était affecté à diverses opérations, mais préférait opérer en solo, et était connu pour pouvoir décocher des flèches mortelles à des distances inhabituelles.*

*En ce moment, pourtant, il ne jouait pas un rôle quelconque. Ayant été isolé avec les autres, Jafar scrutait les environs à toute vitesse, par de rapides coups d'œil, le plus souvent dirigés vers le mur le plus proche. Il n'y avait pas de fenêtres, mais au-dehors s'éveillait une des rues du quartier du Marteau. Pourquoi les avait-on isolés ?*

— Par les raclures d'ongle du Pacha, j'ai pourtant bien fait mon boulot, et il n'y a pas eu de témoins. Qu'on aille pas me dire que ce fils de marchand ait pu parler avant de... Woulà c'est qui eux ? Salut, petite chose...

*Jafar déshabilla Fyrlana du regard tandis qu'elle leur posait une question:*

— Je n'en sais rien ! *répliqua sèchement le roublard* Ça ne serait pas la première fois qu'il y ait un malentendu... Mais pas question que je me fasse serrer pour les conneries de quelqu'un d'autre ! Vous étiez occupés à quoi ces derniers jours ? Toi c'est Fyrlana, non ? Et toi Samnel il me semble.

*Le roublard-magicien avait une excellente mémoire, et connaissait beaucoup de gens de nom. Pour autant, il n'avait pas d'idée sur leurs activités récentes, et le quatrième larron lui était inconnu...*

— Génial, je me retrouve avec la bête de cirque qui se prend pour le chat pas botté. C'est l'équipe de vainqueurs à coups sûrs, les rebuts de la guilde. On va se faire jarter en moins de temps qu'il faut pour le dire... Autant en savoir le maximum sur eux s'il faut se délester...

*Les autres ne respiraient pas la franche camaraderie, et il ne fallut pas longtemps pour qu'on vienne les conduire devant Urbar.*

— Décidément il y a trop de demi-femmes ambitieuses, dans le coin...

*Durant tout le trajet vers le bureau du puissant demi-orque, Jafar se tâta (mais non, pas comme ça, pervers !). Devait-il foutre le camp dès maintenant ? Il lui suffirait de disparaître... Personne ne pourrait le suivre assez vite pour l'empêcher de mettre les voiles... Mais il devrait alors quitter le quartier du Marteau... Il avait commencé à y prendre ses aises... Pourquoi fallait-il toujours que tout retombe sur sa pomme ? Une main glissant sur le mur et l'autre posée sur le manche de son kukri, il suivit l'halfeline, puis se résigna à suivre le groupe entre les demi-orques, face à leur chef.*

*Heureusement, Jafar fut immédiatement rassuré. Ils étaient mandatés, pas démantelés. Envoyés en reconnaissance face à une bande rivale... Le roublard avait connu Jabil yn Nasser Al Khawarizmi durant sa jeunesse, et même travaillé pour lui. A ce moment, il n'était encore qu'un monte-en-l'air inexpérimenté et sans particularité. Ce temps était heureusement révolu. D'une part, il avait acquis des capacités hors du commun, d'autre part il ne croisait plus l'ancien garde du corps de Jabil yn Nasser qui croyait dur comme fer que Jafar lui avait volé ses babouches préférées. Une bien triste histoire, impliquant un chat malade au mauvais moment... Pas Samnel, un autre, un vrai chat...*

*Ne souhaitant pas se faire remarquer dans ce groupe de tocards, il se contenta d'acquiescer et de mémoriser la situation. Tout ce qu'il voulait, c'était foutre le camp de ce bureau... Il connaissait le quartier, et se rendrait directement dans la zone d'Al Khawarizmi: le sous-quartier des kwations. C'était là-bas qu'il faudrait se renseigner et poser des questions...*
Revenir en haut
Mathieu
Floodeur suprême à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2010
Messages: 1 227
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Déc - 18:46 (2012)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

* Samnel Yanek venait de se lever et comme tout les matins il avait réalisé sa toilette. Comme souvent, ça lui prenait longtemps. Puis, à peine vêtu de son pagne, il avait réalisé ses étirements, si important à son goût. La nuit avait été excellente pour lui. Il n'avait pas couru les toits cette nuit et il s'en portait bien. Il finit par descendre dans la salle des ordres, ou les chefs d'équipe donnaient le boulot pour la journée. Comme à son habitude, Samnel s'installa dans un coin et attendit son tour. Qu'elle ne fut pas sa surprise quand il fut envoyé sur la touche. Dans l'absolu, s'il ne travaillait pas aujourd'hui, cela lui conviendrait, il irait se rouler en boule dans un coin au soleil et y passerait la journée. Sa capuche sur le visage, il ne prit même pas la peine de saluer les trois autres. Il n'était pas doué pour les relations amicales et ne connaissait aucuns des trois autres. Il prit le temps de les regarder convenablement. Mais avant toute chose, il s'installa sur la table. *

* Le premier, un humain, avec des fringues trop grands, était blafard et son nez crochu n'augurait rien de bon. Il sentait la poussière ou une odeur bizarre d'encre et de cuir. Comme un vieux bouquin. D'ailleurs, il pourrait presque être un parchemin. Un sourire apparu sur les lèvres de Samnel à cette pensées. Son regard se porta sur la personne suivante, une hin. Cela se voyait à sa taille, agile et leste et tendre. Une odeur de ville traînait encore sur ses vêtements, elle avait du découcher. Tant pis pour elle. Le dernier était encore un humain, un spadassin cette fois ci au vu des armes. Mais Samnel ne sentait rien sur celui là. Il en fut déçu.*

* Il répondit à peine aux saluts mais la voix criarde de la hin semblait attendre une réponse, il retroussa les lèvres sans que cela ne puisse se remarquer sous sa capuche. *
- Cette nuit ? * commença-t-il d'une voix douce et lente* Rien. J'étais tranquillement bien installé.

* Il ne répondit même pas à la demande de l'humain. Il était Samnel, point. Il ne connaissait pas le nom de ce dernier. Il ne donnerait même pas le sien. Et même s'il était connu, il n'en avait rien à foutre. Puis une nouvelle halfeline se pointa, Samnel retint un feulement, il en avait marre de voir ses créatures qui lui arrivait à mi mollet. Un simple coup de pied suffirait à s'en débarrasser mais il se retint, autant il ne connaissait pas ses trois compagnons autant il connaissait la nouvelle venue et elle était là pour eux. Une grimace se dessina. Il sauta à bas de la table et se décida à suivre les autres, direction chez le patron. *

* Écoutant attentivement, Samnel enregistrait. Peur et crainte, c'était ce qu'il ressortait le plus. Peur de perdre des revenus faciles et craintes de perdre une équipe pratique sur laquelle il avait main mise. Le boulot n'était pas simple mais pas impossible. Le seul soucis, qu'il se retiendrait d'évoquer c'était la disparité du groupe. Trop facile à repérer et même si les compétences étaient assez différentes pour permettre une complémentarité, aucun n'arriverait à se mettre d'accord sur une marche à suivre. Il le savait, le sentait, et aurait préféré travailler en solitaire. *

* Il fit craquer ses doigts et sa nuque. Réfléchissant, il connaissait le quartier, il connaissait les toits et il savait faire parler. Il faudrait juste avancer prudemment. Mettre le fromage aux endroits stratégiques, attraper les souris une à une et les faire parler. Mais Samnel était presque un chat et la chasse aux souris, il aimait ça. Il acquiesça à son tour. *
Revenir en haut
William
Absent

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2011
Messages: 207
Localisation: Elancourt
Masculin

MessagePosté le: Jeu 20 Déc - 13:46 (2012)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

*Derek avait passé une bonne soirée : sa mission s'était déroulée sans le moindre souci. Il était même repassé rapidement après minuit à la guilde avant d'aller dormir tranquillement. Il était venu ce matin par habitude, habillé comme à son habitude de vêtements un peu ample pour lui laisser toute liberté de mouvement. Par respect pour son chef, sa capuche était relevée, révélant le visage d'une jeune homme assez beau mais assez commun paradoxalement. Ses épées étaient croisées dans son dos.

Il pensait qu'on ne lui confierait rien pour quelques jours. Il ne s'était donc pas plus étonné que ca que son chef ne s'adresse pas à lui, au début tout du moins...Il était finalement venu le voir et ce qu'il lui avait dit ne plu mais alors pas du tout à Derek.*

- Quel est le problème? Je pensais être peinard et voilà que je suis mis à l'écart... Il y a un truc qui s'est mal passé?

*Il se retint de dire à haute voix ses pensées et poussa un soupir avant de se diriger vers la table que son chef lui avait indiqué. Rapidement, il pu constaté qu'ils n'étaient que quelques-uns à être soumis au même traitement que lui. Il les connaissait de réputation, après tout un gros chat, une halfeline et un pratiquant de la magie, même limité, ca n'est pas ce qu'on appelle des voleurs ordinaires...Il n'en savait guère sur eux en-dehors de leur nom et d'un peu de leur réputation. Il les salua de la tête tandis qu'il arrivait à la table et qu'ils arrivaient ensuite au fur et à mesure. Il ne s'assit pas, s'adossant plutôt à un pilier à côté de la table gardant ainsi une vue dégagée sur une bonne partie de la pièce. Ne voyant aucun intérêt à spéculer dans le vide, il ne fut pas celui qui parla en premier. Il ne fut pas étonné que ce soit la halfeline qui brise le silence.*

- Ah la légendaire curiosité féminine !

Il fut le dernier à répondre, s'adressant d'une voix calme et posée à la fois à Fyrlana et Jafar.

- On ne se connait pas et nous n'avons jamais travaillé ensemble donc je ne pense pas qu'on soit là pour quelque chose que l'on a fait, ou pas.

Ils durent attendre encore un peu avant qu'on vienne les chercher et ce n'était pas n'importe qui.

- Bon eh bien au moins nous allons être fixé, espérons que ce ne soit pas d'une manière désagréable.

*Tout comme le reste du groupe, il la suivit tout en s'interrogeant sérieusement sur ce qu'Urbar pouvait bien leur vouloir. Il devait bien avouer qu'il n'en menait pas large en entrant dans le bureau du dirigeant de la guilde. Il fut néanmoins rapidement rassuré, Urbar allant droit au but. Cette histoire le laissait sceptique : une bande déjà soumise une première fois par Urbar et qui essayait de s'émanciper? Ils devaient être sacrément sûrs d'eux pour tenter le coup. Il écouta les premières questions de ses compagnons, enfin de la halfeline et laissa Urbar y répondre avant d'en poser à son tour.*

- Je n'aurai que deux questions : est-ce que les derniers rapports de vos taupes avaient des éléments intéressants pour nous? Au risque de paraitre impertinent, et ce n'est pas ce que je souhaite je vous assure, pourquoi nous? Nous ne nous connaissons pas et nous n'avons jamais travaillé ensemble.
Revenir en haut
Nils
Roi des elfes barbares

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2009
Messages: 954
Localisation: Hamois
Masculin

MessagePosté le: Sam 29 Déc - 03:02 (2012)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

*Un léger sourire naquit sur les lèvres du demi orc qui se renfonça dans son siège, un peu plus détendu. Cependant, sa main droite demeurai sur le manche du marteau, comme tous pouvait le voir par dessus le bureau — sauf Fyrlana.*

— Bon, au moins, on ne m'a pas envoyé des gens qui foncent sans se poser de questions, c'est un bon début. Pourquoi vous quatre ? J'ai demandé à cinq chefs de groupe de m'envoyer la personne libre d'engagements la plus capable de leur équipe. Le cinquième qui m'était recommandé s'est fait choper par la garde avant hier soir.

*Le demi orc se redressa de nouveau sur son siège, fixant le groupe. Le petit moment trivial de la discussion était passé, et les choses sérieuses commençaient, pouvaient ils lire dans son regard*

— Je sais qu'entre membre d'un même groupe, vous avez certains codes, signaux, habitudes. Mais c'est justement pour ça, cette mission n'est pas une mission habituelle, je ne veux pas qu'elle capote parce que "d'habitude, on ne fait pas comme ça".
Les derniers rapports ne font pas mention d'un quelconque élément annonciateur d'un soulèvement, mais Jabil n'a jamais été très bavard avec ses subordonnés, à plus forte raison s'il sait qu'il peut y avoir un agent double parmi eux. Justement, un de mes trois agents était un mage, donc, à moins qu'il ne soit passé à l'ennemi, les rapports n'indiquaient que deux autres lanceurs de sort parmi eux.
Quant à savoir si vous devez infiltrer la bande, je vous en laisse le choix, c'est vous qui serez sur place, pas moi. Faites ce qui vous semble le mieux mais je veux des informations utiles et précises. Dans tout les cas, si vous avez des messages à me faire parvenir, vous demandez Shalif à la maison des cinq anneaux. Les réponses viendront par la même voie.
Revenir en haut
Mathieu
Floodeur suprême à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2010
Messages: 1 227
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 14:04 (2013)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

Le Chat écoutait les propos de tous et de l'orc. Comme à son habitude silencieux dans son coin, il passait un doigt calme sur son étrange moustache. Si le chef voulait que cette mission réussisse, prendre les "bons" de chaque groupe n'y suffirait pas, les meilleurs non plus. Ils n'étaient pas du même groupe, aucun ne savait comment l'autre pouvait fonctionner, ce qui était problématique, comment savoir si la dénommée Fyrlana ne rentrait pas en rage durant un combat ou si le spadassin ne préférait pas utiliser un autre type d'arme et sur les petits enfants qui plus est (bien que cela soit plutôt de l'apanage du parcheminé mais je m'égare)

Samnel savait qu'il ne pouvait pas refuser mais chacun ici (lui compris) voudrait mener la mission à sa façon et donc, cela risquait grandement de les handicaper. Ils n'arriveraient jamais à se mettre d'accord et si cela ne leur permettrait pas de réussir, ils n'échoueraient peut être pas. Une fois de plus, il haussa les épaules mais il prit la parole malgré ses réticences à parler en public.
- "Vous ne craignez pas d'envoyer des personnes si visible que nous. Je veux dire la petite là, elle se ferai écraser pour moins que ça si on fait pas gaffe. Le parcheminé, on sent qu'il n'est pas un homme de terrain et le spadassin est peut être pas un homme d'intérieur mais manier deux épées demandent un savoir faire rare et un chat de gouttière. Je veux dire que notre mission risque de capoter car nous sommes tous trop visible et même si vous ne le souhaitez pas, je me serais senti plus à l'aise avec mes camarades même si d'habitude on fait comme ça."

Il avait mis une pointe d'ironie dans sa voix comme un chat qui aurait miaulé pour qu'on lui ouvre la porte et refusant cette dernière une fois ouverte.
Revenir en haut
William
Absent

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2011
Messages: 207
Localisation: Elancourt
Masculin

MessagePosté le: Jeu 10 Jan - 18:22 (2013)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

*Derek écouta et médita les paroles d'Urbar. Il se demandait si le demi-orc était aussi confiant qu'il le montrait. Son plan était ingénieux mais comportait des risques. Il faisait le pari que les membres du groupe hâtivement rassemblé apprendraient à agir de concert tout en évitant de reproduire les schémas d'exécution de leurs groupes respectifs. A priori, deux dénouements étaient possibles :
- soit les membres du groupe étaient incapables d'agir ensemble et chacun agirait de son côté, à sa manière sans concertation avec les autres
- soit les membres du groupe apprenaient rapidement à agir de concert et ils pourraient se compléter en fonction des compétences de chacun.

Détournant son regard du demi-orc, il étudia attentivement ses "compagnons". Ils étaient aussi différents qu'on puisse l'être. C'était réellement un groupe réuni dans la hâte mais ils devraient apprendre à agir un minimum ensemble pour que cette mission n'échoue pas.

Regardant de nouveau Urbard, Derek se demanda ce qui pouvait motiver une telle décision de sa part, une telle prise de risques. Avait-il déjà essayé d'envoyer un groupe trouver des informations? Une dizaine représentait tout de même une certaine période sans aucune nouvelle...*

-Est-ce qu'un groupe aurait déjà été envoyé pour vous ramener des informations?
Revenir en haut
Jonathan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 4 261
Localisation: Bruxelles
Masculin

MessagePosté le: Jeu 10 Jan - 22:16 (2013)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

*Jafar entendit le déballage de questions de ses camarades. Ils avaient manifestement été aussi inquiets que lui, et s'efforçaient maintenant de plaire au chef. De prime abord, le mage s'en moquait. Tout ce qu'il voulait, c'était qu'on le laisse tranquille, et qu'on le laisse farfouiller dans les affaires à caractère magique que la guilde abordait. Il n'était pas un camarade, un partenaire, et ses missions d'assassinat s'exécutaient généralement en solo, à distance. Sa magie palliait son manque de pratique du terrain, et le surpassait même dans certains situations bien précises. Il n'eut qu'un petit sourire quand le chat parla de lui en termes peu élogieux. Ils ne le connaissaient guère, c'était un bon point.*

— Les mages, je peux en faire mon affaire... *déclara simplement Jafar avec confiance* Je viens de ce quartier, et je connais un peu les lieux, même si je ne suis plus tout à fait le bienvenu. L'un d'entre nous pourra délier les langues, et nous aurons les réponses à propos de leur silence.

*Ce disant, il regardait ses deux compères, mais excluait le chat. Un tel pelage était clairement trop visible à son goût.*

— ...
— En espérant que des prédécesseurs ne nous aient pas brûlés, en effet... Si c'est le cas, cela dégénérera vite. Quelle est la consigne s'ils se rebellent ? On se contente de ramener la nouvelle ?
Revenir en haut
Erwan
Troll docteur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 1 536
Localisation: Normandie
Masculin

MessagePosté le: Ven 11 Jan - 15:25 (2013)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

*Fyrlana ayant obtenue ses réponse fit la moue quand elle entendit qu'il y avait des mages mais savait qu'elle pourrait toujours trouver un moyen de les rendre inoffensifs. Elle se tut pour écouter les remarques de ses compagnons et jeta un regard amusé au chat qui venait ouvertement de critiquer sa taille. Elle lui répliqua aussi sec avec un grand sourire :*

—Si tu ne me vois pas au risque de me marcher dessus, je peux t'espionner à ma guise mon minou.

*Elle continua d'écouter ce que les autres avaient à dire, sachant que le chat préférait ronronner au coin d'un feu plutôt que de risquer de se faire roussir les moustaches par un mage. C'était un couard, il serait certainement utile mais pas pour décider quoi faire...en tout cas rien à proposer au chef sans risquer un coup sur le crane. Les deux autres avaient en effet plus de jugeote et établissait les divers scenarii possibles et la manière d'y réagir au mieux. Elle tiqua sur la déclaration du parcheminé mais ne fit aucun commentaire, elle s’arrangerait avec lui plus tard pour voir si elle avait saisit correctement le sens caché de sa petite déclaration au sujet des mages. Elle resta à écouter, se concentrant sur les intonations de chaque phrase, chaque mot et sur la sonorité des voix de tout le monde. Elle aurait peut-être l'occasion de s'en servir à un moment ou un autre, qui sait? *
Revenir en haut
Mathieu
Floodeur suprême à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2010
Messages: 1 227
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Ven 11 Jan - 19:33 (2013)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

* Samnel attendait une réponse de son patron, les bras croisés sur le torse et le pied tapant le sol. Il n'aimait pas rester dans l'attente et une des seules réponses qu'il obtint vint de l'halfeline. Il la regarda dans les yeux et souffla. Elle voulait faire sa maligne, elle avait bien raison, mais quand elle mourrait. Elle le serait beaucoup moins maligne et vivante mais ça ne faisait pas rire le combattant. Il hésitait à lui répondre ou attendre une réponse du demi orc. Puis ce fut l'envie qui gagna. *

- Avec une langue autant pendue, tu espionneras pas longtemps la gnome.

* L'insulte était délibérée et il attendait de voir la réaction de la petite. *
Revenir en haut
Nils
Roi des elfes barbares

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2009
Messages: 954
Localisation: Hamois
Masculin

MessagePosté le: Sam 12 Jan - 23:25 (2013)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

*Urbar se gratta le menton, prenant le temps de réfléchir aux questions, et plus encore aux réponses, avant de prendre la parole. Comme ils le savaient, c'étaient une mission dangereuse et inhabituelle, mais leur en dire trop ne les aiderait pas. Mais la tournure de la discussion nécessitait une intervention de sa part. Il se leva, et, tapant de ses deux poings sur le bureau,ce qui fit entendre un grincement, tonna*

—Ca suffit vous deux. Ce que je vous demande ne sera pas facile, mais la récompense, tout comme la sanction, sera à la hauteur, Alors, on se calme et on m'écoute. Comme je vous l'ai déjà dit, je ne vous ai pas choisit personnellement. Je ne me doutais pas que l'on m'enverrait une équipe aussi incongrue. Mais ça vous forcera à redoubler de précautions, ce qui ne sera pas du luxe. Et non, aucun autre groupe n'a été envoyé. A part quelques membres de confiances, vous êtes les premiers au courant de ce qui se passe. Et s'ils se ont rebellés, je ne veux pas qu'ils sachent remonter jusque nous et qu'on perde le peu d'avantage que nous avons. Mais vous ferez le nécessaire pour ça, j'en suis sur.

*Dans cette dernière phrase, ses interlocuteurs les plus butés purent comprendre que la sanction risquait fort d'être définitive*
Revenir en haut
Mathieu
Floodeur suprême à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2010
Messages: 1 227
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Dim 13 Jan - 14:20 (2013)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

* Samnel continuait d'écouter, les bras toujours croisés sur la poitrine, il avait envie de machouiller son herbe mais il n'en fit rien. A l'annonce d'une récompense, il haussa les épaules a l'annonce d'une récompense. Il enverrait cette dernière au Frère Sanclaude, son mentor. Il n'avait aucun besoin de finance, attrapant dans une petite possession ce qu'il lui était nécessaire. Le demi-orc ne leur disait pas tout mais qu'importait, Samnel devait maintenant se forcer son attention sur cette mission alors qu'il avait envie d'aller se faire les griffes sur la table ou le bureau ou alors trouver quelques choses à manger. Ou se vautrer dans la luxure auprès d'une quelconque dame mais plus aucunes envies de rester dans cette pièce étouffante. Il se retint de cracher mais une sorte de boule de poil dans la gorge le gênait. Il toussait. *

* Quand il comprit l'allusion à la punition, Samnel miaula doucement, un cri assez aiguë. Il craignait encore, malgré son passé, les jeux méchants des mômes et parfois, il avait l'impression qu'Urbar en était un et ce dont il était certain c'était que Fyrlana n'était rien de plus qu'une gamine... D'après les dernières paroles, l'entrevue était terminé et n'ayant plus rien à dire sauf qu'il avait faim, ce dont-il se retint, il n'était pas un abruti non plus. Il se dirigea vers la sortie, bien décidé à se rendre à la cantine ou dans un bouge non loin. Boire un coup et manger un morceau. *
Revenir en haut
Erwan
Troll docteur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 1 536
Localisation: Normandie
Masculin

MessagePosté le: Mar 15 Jan - 14:35 (2013)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

*L'halfeline ne dit rien au chat car le chef avait coupé court à toute querelle idiote de ce genre. Elle frissonna à l'idée de la punition qu'il leur réserverait en cas d'échec sachant qu'elle aurait droit à pire de la part de ses bourreaux...une sorte de prime pour ces derniers quand la personne à exécuter était une femme. Elle suivit ses nouveaux collègues vers la sortie sans rien dire, le demi orque ayant répondu clairement à toutes les questions.

Dès qu'ils se furent un peu éloignés de la porte, elle s'étira et s'adressa au groupe :*

—Bon, allons boire un verre messieurs. Rien de tel que de discuter autour d'un verre de la manière dont nous allons procéder.

*Ce n'était pas une question et rien dans sa voix n'indiquait qu'elle invitait tout le monde à ses frais. Mais il est vrai qu'une bonne bière bien fraiche ne serait pas de trop après les sueurs froides qu'ils avaient tous du avoir vers la fin de l'entretient avec le patron. Cela permettrait au groupe de mieux se connaitre aussi, bien que la roublarde ne se faisait pas d'illusion à ce sujet. Aucun membre de la guilde ne dévoilait ses secrets au premier inconnu qui passait, c'était une question de survie.*
Revenir en haut
Jonathan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 4 261
Localisation: Bruxelles
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Fév - 17:16 (2013)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature Répondre en citant

*Jafar haussa les épaules et acquiesça. Pour lui, un verre se prenait seul. Avec d'autres personnes cela devenait rapidement plusieurs verres, et on finissait par ne plus avoir l'esprit clair. Il avait abandonné ce genre de pratiques avec la découverte de ses aptitudes pour la magie. Un esprit clair était indispensable pour la pratique de l'Art, et même s'il se targuait d'une affinité avec la magie, il ne pouvait la maîtriser avec un esprit embué d'alcool. Une bière tiède ne serait pour autant pas un grand mal. Libérés de la pression d'Urbar, il pouvait désormais davantage observer ses compagnons et commencer à les catégoriser.*

*La petite halfeline voulait jouer la meneuse, il allait la laisser faire. Pour le moment, rien ne s'y opposait. Celui qui lui posait davantage problème, à cause de son caractère agressif et non-fiable, c'était cette espèce de matou mal léché, Samnel. Derek posait les bonnes questions, ne paraissait pas stupide... Il faudrait voir à l'usure.*

– Je crois que je vais même vous payer un verre, mes petits. On verra comment vous réagirez... On va jouer cartes sur table...

*Jafar aimait bien les cartes. Pour lui, c'était un défi et un jeu de compter les figures, les suites et les valeurs qui étaient déjà sorties, afin de prédire ce que l'adversaire allait jouer. La plupart des joueurs du quartier ne se reposait que sur le hasard, même si certains étaient assez réceptifs pour retenir quelques combos. Rares étaient ceux qui étaient aussi analytiques que le mage. Dans le jeu comme dans la vie, cela lui servait beaucoup.*

*Fyrlana, par exemple, semblait vouloir en imposer, ne pas se laisser faire, et en même temps entretenait une familiarité propre à certains filles de taverne. Elle était sans doute complexée par sa taille, et souffrait d'être considérée comme étrangère, même si elle se montrait sûre d'elle et avait certainement appris à l'utiliser à son avantage. Son ton montrait qu'elle connaissait les hommes et certaines de leurs pensées. Elle n'était pas idiote, mais défiait de front quiconque pour prouver qu'elle existait et importait. Un gros défaut...*

*Derek, lui, posait des questions prudentes, et mettait excessivement de forme dans ses paroles. Il était un guerrier, mais sans doute plus un stratège qu'une brute...*

– Pour une fois que je ne travaille pas avec des balourds débiles, je ne vais pas m'en plaindre...

*Néanmoins, cela pouvait presque passer pour de l'inquiétude, du stress. Il n'était pas assez sûr de lui, et ne serait donc pas un soutien durable. Il avait jeté un coup d'oeil vers Jafar, mais celui-ci avait feint l'indifférence. Il les observait. Sa théorie de paranoïa/prudence/stratégie était validée. Sa réticence à se voir imposer des camarades était compréhensibles, mais germait peut-être d'une trahison ou d'un échec qui avait frôlé la catastrophe... Jafar nota qu'il devrait l'apprivoiser mais ne pas trop compter sur lui pour avoir des épaules solides.*

*Après avoir trouvé une taverne et commandé une tournée que chacun paya de sa poche, le mage dévoila une partie de son jeu:*

– Bien ! Comme je l'ai dit, j'ai un petit talent pour la magie, et je devrais pouvoir m'occuper des mages. Je m'occupe en général des éliminations et des intimidations. Pas du combat de rue. Je vous le laisse, vous deux. *Il tendit son gobelet vers Samnel et Derek* J'imagine qu'on sait tous plus ou moins être discrets... Que pensez-vous faire ?
– ...
– A tout hasard, je connaissais l'ancien garde du corps de Jabil yn Nasser, mais on n'est pas restés en très bon termes. Vous pourriez toujours aller le questionner. Peut-être qu'il n'est plus à son service, ou s'est fait ouvrir la panse, mais on peut toujours essayer.

(Ceci est une brutale ouverture de scénario que notre vénéré MD peut exploiter à sa guise. Si ça ne te convient pas, tu le butes ou tu le désengages, et on essayera autre chose, genre se promener dans le quartier ennemi jusqu'à se faire agresser ^^)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:04 (2017)    Sujet du message: 01: Tous les égouts sont dans la nature

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux de rôles par Forum Index du Forum -> Donjons et dragons 3.5 -> Archives -> Campagne du rêveuuh bleu Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com